Notre retour en Suisse

Publié le par nathalie-16

Et voilà, après 4 ans den Bolivie, nous sommes revenus en Suisse, je vous passe les raisons et le pourquoi. jon.jpg
S'il y a un choc de départ, il y a un choc de retour, en 4 ans notre pays d'origine a bien changé. Nous nous retrouvons devant le distributeur de billets sans savoir comment cela fonctionne. Je suis allée à la banque retirer de l'argent comme je le faisais en Bolivie ! J'ai cru que la sécurité allait m'embarquer. Et que dire dans le bus, quand Jonathan nous a demandé pourquoi il y avait des personnes toutes noires. Il faut dire qu'en Bolivie, il est très rare de croiser un Africain ! Et quelle lesurprise de voir un automate rendre la monnaie, "Maman met encore des billets et on va recevoir plein de pièces" !

Reprendre l'école fut une expérience inoubliable. Il faut dire que mes enfants se sont retrouvés dans l'école de Vandoeuvres, une des communes les plus riches de Genève. Alors que de questions sur cette richesse qu'ils ont rencontré et pourquoi recevoir tant de matériel à l'école.  Pourquoi avoir de si grosses voitures ici, cela ne sert à rien ! Moi, j'étais prise pour l'employée de maison, ben oui, je ne portais pas de fourrures ni des sacs à mains hors de prix. Et les réunions des parents pour le bien de l'école, mais complètement à côté, ils étaient sûrs que leurs enfants étaient les plus mauvais du canton et qu'ils avaient besoin d'aide. Bon cela fut assez rude de reprendre la vie, même si nous avons pu visiter plein de maisons lors des anniversaires !
La recherche d'un travail ne fut pas simple, déjà au chômage, il ne savait pas dans quelles catégories me mettre, femme au foyer, pasteur, travail humanitaire, que ce fut compliqué, impossible d'expliquer que je ne rentrais pas dans une case ! Bref, vous pouvez comprendre pourquoi j'ai fini par péter les plombs.
Franchement, il nous a fallu plusieurs mois pour nous retrouver et pouvoir aller de l'avant. Heureusement nos familles ont été d'un grand secours et d'une patience remarquable.
En juillet 2001, nous avons trouvé un super appartement et il était tellement bien que nous y sommes encore, même si nous voyageons beaucoup.
La conclusion de nos 4 années est tout compte fait très positive, nous y sommes  retourné 3 fois et nous parrainons un enfant bolivien. Cependant il reste une question importante: "comment aider une personne qui revient chez elle après un

long séjour à l'étranger ?"

Publié dans ma vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article