L'école !!!

Publié le par nathalie-16

P6290005-1-.JPGQuand je suis arrivée dans mon quartier, il y avait une APE (association des parents d'élèves) un peu en fin de vie. Lors d'une fameuse AG, je me suis présentée comme nouvelle personne désirant intégrer le comité, mais j'étais face à un comité démissionnaire. Alors suite à cette démission, avec l'aide de plusieurs mamans, nous avons remonté l'APE. Nous nous sommes investis dans les écoles de Vieusseux et des Franchises. Nous avons mis en place la semaine sans TV, des ateliers de parents, des trocs de jouets, des contacts avec les différents intervenants dans et hors de l'école, participé à la création du conseil d'établissement, milité pour la rénovation et même mis en place une réunion avec Mrs Charles Beer et Manuel Tornare.

Si d'un côté la découverte du fonctionnement du DIP est fort intéressante, le blocage politique peut quand à lui être frustrant.
Harmos a été voté par la majorité des Genevois et des Suisses, (sauf par moi et quelques 5 % de la population) donc cela doit se mettre en place! Le respect de la population suisse est important. La rénovation a été refusée et nous avons dû nous prononcer pour ou contre diverses réformes, changements de programme, des notes ou des évaluations et "patati et patata".
Si bien que les pauvres parents en on tperdu leur latin et ils ne savent plus ou ils en sont.

APEFV Ballons 003Aujourd'hui, mes enfants ne sont plus à l'école obligatoire, je ne suis donc plus engagée dans une APE, APECO, FAPEC ou autres, mais je suis toujours sensible à ce qui se passe dans les écoles et au DIP. Pour ma part, je n'approuve plus la politique du DIP et encore moins celle de la SPG. Si j'ai eu du plaisir à me battre aux côtés de Mr Charles Beer, Mr Olivier Baud et Mr Laurent Vité, je ne peux pas approuver les derniers choix qui ont été faits. La constante révolte des enseignants apporte que du négatif et plus rien n'est construit pour le bien de nos enfants. Et quand j'apprends que la fête des 30 ans des Franchises risque d'être supprimée et que les promotions seront simplement annulées, alors là, je crie ma révolte face à cela.APEFV-Ballons-030.jpg

Ok, la vie des enseignants est devenue bien plus compliquée que dna  le passé. En effet le nombre d'élèves par classe n'est pas normal, la charge de travail est devenue énorme pour les enseignants et le rôle d'éducateur qu'ils doivent remplir ne correspond pas à leurs qualifications. Prendre les enfants en otage pour faire passer un message est inadmissible.

J'ai pour ma part eu la chance de voir des écoles dans divers pays et divers continents. Et ma conclusion est très simple, en Suisse, nous sommes des privilégiés égoïstes qui ne savons plus apprécier les choses simples et qui avons cette lubie d'avoir l'impression d'être constamment lésés.
Pour une fois, SVP, agissons en citoyens responsables et que chacun reprenne sa place. Nous les parents dans notre rôle de responsables de nos enfants et vous les enseignants dans votre fonction de responsables de l'enseignement de nos enfants et que nous puissions collaborer pour le bien de nos enfants et de notre société.
Avec toute mon affection.

Publié dans reflexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article