L’avent : sacrée attente.

Publié le par nathalie-16

L’avent : sacrée attente.L’avent : sacrée attente.

Je n’aime pas attendre et pourtant je passe mon temps à attendre !

  • J’attends le bus pour aller travailler
  • J’attends à la poste, il y a même un tableau qui m’indique le temps que je vais attendre.
  • J’attends un téléphone, un mail, un courrier
  • J’attends chez le médecin, dentiste
  • J’attends….

La liste peut se rallonger ! J’ai cette impression de perdre mon temps

Pourtant, il y a des circonstances bien plus grave que ce que je viens de citer :

  • Pour un malade, attendre la guérison ou l’opération
  • Pour une personne attendre du travail, ou en retrouver
  • Pour des parents attendre le retour d’un enfant

Là aussi, la liste peut se rallonger

L’avent : sacrée attente.L’avent : sacrée attente.

Quand je suis dans une période d’attente, je crois que je peux avoir deux réactions

  • Soit, je prends les choses en main et j’avance pour ne pas attendre
  • Soit, je baisse les bras

Nous ne choisissons pas nos périodes d’attente, mais nous pouvons choisir la manière de les vivre et là, c’est notre choix.

 

En décembre, il y a l’avent, période d’attente ?

Voici une définition que j’ai trouvée sur l’avent :

 

Le mot « Avent » ne veut pas dire avant Noël, il vient du latin « ADVENTUS » qui signifie « venue, arrivée ». On l’employait autrefois en latin pour désigner la venue de Jésus Christ parmi les hommes.

Aujourd’hui, il désigne le temps où l’on se prépare à célébrer la naissance de Jésus. L’Avent commence le 4ème dimanche avant le 25 Décembre et invite les chrétiens à découvrir ce que la venue de Jésus-Christ change dans leur vie pour mieux lui faire une place.

 

 

Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année et un joyeux Noël.

 

 

Sur une idée de Linda Oyer dans Graines d’Espérance

L’avent : sacrée attente.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article