Moi et les Services Sociaux ou les Services Sociaux et Moi

Publié le par nathalie-16

 

007Au départ, je ne voulais pas trop vous compter cette histoire, mais elle commence réellement a friser l'incroyable.

J'aide une jeune fille de 18 ans, suisse et brésilienne, pour toutes les démarches administratives.

Comme elle a trouvé un stage de 8 mois pour garder des enfants, elle a déposé ses papiers suisses au contrôle de l'habitant à Genève. Jusque là rien de particulier.

Mais les choses se sont un peu compliquées

Étant suissesse, elle a pu demander de l'aide au services des suisses de retour au pays.005 Nous nous sommes rendu dans ce service à champel, mais ils nous manquaient des documents. Puis, il y a eu Noël, la neige, la maladie et donc nous sommes retourné la deuxième fois avec tous les documents un mardi. Nous avons pu ouvrir un dossier et prendre contact avec une assistante sociale. Il nous fallait encore compléter des papiers ce que nous avons fait dans l'après-midi même.

Mais voilà, pendant notre lecture de toute cette paperasse nous avons reçu un téléphone et nous nous sommes entendue dire par le service des suisses de retour que nous étions hors délais, (le délai était le vendredi d'avant)nous avons déplacé les trois mois et qu'il 12n'était plus possible de prendre notre demande en considération !

Nous devons nous renseigner auprès d'inforjeune, ce que nous avons fait le vendredi de la même semaine. Nous avons été très bien reçues, pris plein de renseignements et on nous a proposer de repasser lundi ou mardi. Comme je ne travaille pas le mardi nous sommes retourné ce jour pour la suite.

Dès notre arrivée, j'ai senti qu'il y avait un gros problème car on nous a offert le café...dans ce genre de service on n'offre pas le café.

Puis nous avons reçu des explications, entre notre première visite, vendredi et mardi notre deuxième visite, le système d'accueil avait changé et ils nous fallait reprendre les choses depuis le départ.

Après discussion, comme j'accompagne, nous avons pu être reçu par une assistante sociale, qui nous a juste mis mal à l'aise avec toute les questions posées et qui ne nous croyait pas concernant le délai de trois mois ! Elle a mis en doute nos propos. Elle nous a parlé de diverses classes et que Patricia pouvait rentrer dans je ne sais plus quelle classes.

Bref, nous avons pu ouvrir un dossier et fixer un autre rdv. Entre temps, nous devions remplir des documents, chercher des informations afin de compléter le dossier. Une fois que nous avons pu tout compléter, nous avons envoyé une grosse enveloppe en recommandé à l'assistante sociale et nous avons attendu le rdv suivant.13

 

Le jour J, nous nous sommes présentés avec un peu en avance et nous avons du patienter 45 minutes pour nous entendre dire que le dossier de Patricia n'est pas encore saisi, qu'il est au deuxième étage, chez son collègue, qui est malade et comme il est déjà 17h15, le bureau est fermé !!!.

 

Patricia a du retourner deux jours après toute seule, car je me suis fait juste mettre à la porte avec de belle phrase.

 

Par la suite, la situation c'est d'un coup éclaircie et Patricia a reçu de l'aide financière, mais pas de cours de français ! Heureusement qu'elle se débrouille d'une autre façon pour 013suivre du français.

 

Mais cela n'était que pour nous trouver face à un autre soucis. Par deux fois Patricia c'est déplacée pour rien, et pour s'entendre dire, je vous tiens au courant, je vous téléphone. La deuxième fois qu'elle s'est déplacée pour rien c'était ce mardi ou je l'ai accompagnée.

Donc dès notre arrivée elle s'est entendu dire "Oh je ne suis pas arrivée à contacter la personne, donc je vous retéléphone, mais je vais voir avec l'assistante sociale....

 

Comme par le plus grands des hasard, une personne venait de décommander son rdv et l'assistante pouvait nous recevoir, pour nous informer que la situation de Patricia est bloquée pour une question administrative concernant son assurance maladie, qui est une assurance maladie pour étudiant, donc elle ne peut pas être aidée par ce service ! Cool ! Nous avons essayé de discuter, d'expliquer qu'elle n'est pas étudiante, mais bref, l'administration c'est l'administration et tout est bloqué.

 009010

Alors on fait quoi ? Simple, il faut changer son statut à l'office de la population et changer d'assurance ou rester comme cela et il n'y à plus d'aide de l'hospice.

 

Donc nous décidons de nous rendre au contrôle de l'habitant, mais zut... nous sommes arrivées, avec 7 minutes de retard, les portes se ferment à 15h30. Bon il ouvre à 7h30 !

 

Alors la suite, et bien nous ne savons absolument pas que faire !

 3604417497_04f1e51cc4.jpg8650218610_089c3ca64a.jpg

Publié dans ma vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article