Violence dans le sport

Publié le par nathalie-16

Je ne peux pas rester insensible à l'idée que ce joueur de hockey qui a 33 ans va rester paralyser suite à une charge horrible d'un adversaire. Ah, il parait qu'il a WE ALPHA 13 005 - Copie - Copie - Copiefreiné juste avant ! Ah il parait que c'est pas de chance ! Ah, il parait que..

Et cela me pousse à hurler mon sentiment de révolte face à la violence dans le sport.

Que dire quant à la fin d'un match de rink, certains joueurs qui ont perdu suivent l'arbitre jusqu'à sa voiture et l'insulte. Que dire du joueur  de rink qui vise délibérément l'arbitre avec sa balle. Que dire des 5 cartons rouge lors d'un match de foot chez mes voisins français. Que dire du match de foot ou l'arbitre sort sous la protection de la police. Que dire des banderoles racistes que nous voyons dans les stades. Que dire de ... je peux allonger la liste

voici ce que j'ai trouvé sur le net:

 l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a croisé des sources judiciaires et les chiffres des fédérations sportives pour faire un état des lieux de la violence dans le sport, dans les tribunes mais surtout sur le terrain.WE ALPHA 13 010 - Copie - Copie - Copie

Contrairement aux idées reçues, ce sont les agressions entre joueurs qui sont les plus nombreuses : au cours de la saison 2010-2011, on a compté 7.000 victimes joueurs, 5.500 victimes arbitres et seulement 160 victimes spectateurs, selon Christophe Soullez, chef de département à l'ONDRP. Les chiffres du rapport, sont éloquents.

  • En 2010, plus de 2.800 infractions ont été recensées dans les enceintes sportives.
  • Sur ces infractions, 86% sont des violences volontaires, à l'encontre des forces de l'ordre, des arbitres ou des enseignants. Leur nombre a augmenté de 6,5% depuis 2006, mais il a baissé de 13% entre 2009 et 2010. D'où la possibilité d'un début de "prise de conscience du phénomène", explique Christophe Soullez.
  • Les condamnations pour ce type d'infractions, par contre, ont augmenté de 69% entre 2005 et 2010.
  • Sur la seule saison 2010-2011 de Ligue 1 et Ligue 2, 914 interpellations ont eu lieu selon la division nationale de lutte contre le hooliganisme du ministère de l'Intérieur. Soit en moyenne plus d'une interpellation par match. Un bond de 74% par rapport à la saison 2006-2007.
  • Les arbitres représentent 42% des victimes d'agressions recensées sur les terrains.
  • Près d'une commune sur deux a témoigné connaître des problèmes de racisme dans le sport, selon la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra).

 

Et cela démontre quoi: Le refus, le refus de l'autorité !

WE ALPHA 13 029 - Copie - CopieChacun veut faire sa propre loi et nous arrivons à de telle situation. Si hier soir, les arbitres de hockey ont serré la vis, cela ne va pas changer la situation.

 

Le respect dans le sport doit se faire dès le mouvement junior, mais le respect en général il doit être enseigné par les parents depuis la naissance ! C'est notre responsabilité.

 

En conclusion: Si d'un côté j'aimerai que cela s'arrête, je sais que d'un autre côté les choses ne sont pas si simple.

Et pour l'instant, je vais continuer de me battre pour les vraies valeurs du sport, dans le club que je représente.

 

J'en profite aussi pour apporter à la famille de la victime mon soutient dans ce qui leurWE ALPHA 13 014 - Copie - Copie arrive et je ne veux pas oublier "le chargeur" car vivre avec la catastrophe  qu'il a déclenché ne doit pas être facile !

 

ps: le Genève Servette à gagné contre Berne.

Publié dans Rink-Hockey

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article