L'hygiène et les cabinets dentaires

Publié le par nathalie-16

 

6788996269_a78fd85dda.jpgDepuis quelque temps, les cabinets dentaires ont du s'aligner sur les nouvelles normes d’hygiène. Ce qui a valu pour beaucoup un assez gros investissement et pas mal de changements. Je vous passe les détails techniques, mais cela est assez complexe, entre le parcours des instruments, la traçabilité etles locaux conformes.

Bref ! Là, où je travaille nous nous sommes mises à ces nouvelles normes et nous suivons respectueusement le protocole journalier imposé. Tout est noté dans notre cahier, comme expliqué par le représentant de notre stérilisateur.

Nous avons été avertis qu'il était possible de subir un contrôle inopiné, afin de vérifier la mise en place de ces nouvelles normes.

Et ce qui devait arriver arriva un mercredi. Oui, je dis bien un mercredi, le jour le plus chargé en orthodontie, deux infirmières ont débarqué à l’improviste.

Premièrement, elles étaient mal renseignées sur notre cabinet. Nous sommes3304872636_fd44856112.jpg effectivement deux dentistes, mais nous avons deux stérilisations bien distinctes. Ces deux dames voulaient voir la stérilisation centrale. Cela a déjà jetté un énorme froid !

Puis il y a eu l’inspection, première impression tout est magnifique et génial chez nous « Ah si l’on pouvait rencontrer cela partout ! »  Ensuite, elles ont voulu regarder la traçabilité, comme cela n'est pas dans un classeur mais sur une carte mémoire dans notre stérilisateur, elles ont commencé à nous expliquer que nous ne suivons pas le protocole. Que nous devons remplir les documents de "Swissmédic" et rien d’autres. Pour la petite histoire, notre stérilisateur répond aux normes de "Swissmédic" ! Puis, elles ont réalisé que nous travaillons en orthodontie, donc il n'y a pas besoin de suivre tout le protocole car nous sommes en risque non critique ou semi-critique. Et cela ne se passe pas de la même façon que dans un cabinet qui fait de la chirurgie, de l'implantologie ou de l’orthodontie.

Je n'ose pas écrire ici les remarques et les critiques faites pas ces deux infirmières, 2776514890_8ab095bf33.jpgmais venir dans un cabinet dentaire et ne pas savoir ce qu'est un contre-angle et comment cela se stérilise, ne fait pas très professionnel.

Elles ont même osé prétendre que nous n'avons pas besoin d’en faire autant, que l'on pouvait se simplifier la tâche . Et que nous avons acheté un stérilisateur pour rien ! Ces deux dames s’en sont prises directement à notre vendeur de stérilisateur, elles allaient dès le lendemain lui téléphoner. Ce qui à ce jour, après vérification cela n’a pas encore été fait ! Mais qui croire ? Qui se moque de l’autre ? Telle est la question ?

A un moment, je me suis demandée si nous n'étions pas filmée pour une caméra cachée ! J'ai préféré laisser ma collègue se débrouiller, car personnellement je les aurais fait prendre la porte! Et dire que cela représente l'autorité de contrôle. Ma collègue s'est demandée si ce n'était pas un comparatif pour consommateur. Venir tester la sympathie des assistantes et l'ambiance de l'endroit.

Au final, nous avons encore dû remettre l'arc d'une des l’infirmières qui avait un petit souci avec ses bagues en place. En partant, nous n'avons même pas signé le rapport, et même pas reçu de copie.

Après quelques jours, nous avons reçu un rapport qui malheureusement comporte des6140792529_4186678ac8.jpg erreurs. Cela me donne juste l'impression que chacun tire la couverture de son côté et que les directives de "Swissmédic" sur le plan fédéral, ont une interprétation bien cantonale.

Bref! Une chose est certaine, nous, nous pouvons garantir un travail de qualité !

 

Publié dans ma vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article