2 ans - 14 juin 2010 à 14h00

Publié le par nathalie-16

2 ans !

DSCN1473Il y a deux ans, jour pour jour ,que la confirmation de ma maladie est tombée. Il est vrai que cela faisait 6 mois qu'au travers des divers rendez-vous de médecins nous entendions parler de cette maladie, le Parkinson. Mais quand le verdict tombe, on a juste l’impression qu’une montagne nous tombe dessus. Et sous le poids de ce choc, il faut se relever, si cela ne se fait pas d’un coup de baguette magique, je vous lssure que c'est possible.

Si je regarde en arrière, je constate que du positif dans ces deux années. Déjà le soutien de la famille, des amis, de l’église et tout ce que j’ai pu réaliser pendant ce temps, les voyages, les défis.

 

Que de victoires sur la maladie.! Le verre est plus que plein, il déborde, mais il est vrai lac février 2012 012que le chemin ne fut pas facile. La suite ne sera pas que du plaisir, il me faut garder les pieds sur terre, mais le cœur au ciel, là où nous avons notre espérance.

 

J’aimerais m’arrêter seulement sur quelques points qui me semblent importants et que je vous livre en vrac sans que vous y voyiez un ordre quelconque.

Déjà pouvoir travailler,Que du bonheur ! Il est vrai que je travaille dans un super endroit, il me serait difficile de tout résumer en un seul mot. Mais j’ai beaucoup de 00161-Dentista-CDI.JPGchance et la concurrence n’aura pas le dernier mot ! Merci Vilma et Véronique pour la confiance que vous m'avezdonnée au cours de ces 18 mois.  Même si je ne parle pas beaucoup, j’ai énormément de plaisir et le fait d’être la cheffe-photo est un honneur (il ne vous est pas possible de le comprendre si vous ne travailler pas avec nous, Na ,na !)

Ensuite la famille, que du bonheur !      Même si je suis souvent dépassée par mes deux garçons et que je n’arrive pas à vous suivre, mais que de cadeaux je reçois de votre part et je ne parle pas que de vos titres de champions suisses. Et Jean-Marc, lui n’aime pas trop être présent sur ces nouveaux médias, c’est pour cela que je respecte son désir, mais cela fait 22 ans que nous sommes ensemble alors je ne rajouterai rien, mais mon cœur est débordant. Je t’aime.

 

Et la famille au sens large, là, il ne m'est pas possible de parler de touts .J’ai aussi la chance d’avoir un grande, très grande famille et s’il me faut énumérer tout le monde, je vais devoir écrire une encyclopédie. En plus, ma famille se trouve sur plusieurs continents, alors vous comprenez que je serai brève.
 

 

2009Pour le PS :, je rajouterai tout le Rink-Hockey, je vous côtoie depuis trop d’années pour vous oublier. Entre les victoires, les défaites, les coups de greule, les joies, les rires, les larmes et le porto, vous avez une place dans mon cœur.

Alors avec tout cela, je ne peux pas me plainde et il nous est à tous possible de remporter des victoires sur nos souffrances, nos problèmes, nos difficultés.
Je garde les yeux fixés sur le but de ma vie, ma foi dans le Christ ressuscité dans la Bible nous parle.

Publié dans la maladie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article