N'oublie pas

Publié le par nathalie-16

N'oublie pasN'oublie pasN'oublie pas
N'oublie pasN'oublie pasN'oublie pas

Quand ton cœur se gonfle de chagrin

Prêts à s’envoler en éclats,

N’oublie pas, Ouvre ta soupape !

Quand tu réfléchis trop, que tes pensées deviennent de glace

N’oublie pas, Ouvre ta soupape !

Ainsi les vapeurs néfastes s’échapperons et ruisselleront à l’intérieur de ton corps

Et de ton visage, telle la buée sur les vitrages, tes larmes s’écouleront

Mais tu pourras sourire au monde extérieur.

Nul n’imaginera ta peine, cela est inutile

Ainsi sous ton sourire, la pluie bienfaisante t’apaisera

N'oublie pasN'oublie pas
N'oublie pasN'oublie pasN'oublie pas
N'oublie pasN'oublie pas

N’oublie pas d’entretenir ta soupape

Par la vue d’un coucher de soleil, écouter le cri de l’oiseau qui plonge dans le vide, observe la course des nuages dans le ciel.

Apprécie la chaleur du feu de bois, rappelle toi l’odeur du foin coupé ou celle su pain grillé.

Au détour d’une rue, le sourire d’un inconnu, la main tendue vers l’autre

Les feuilles qui se teintent de couleurs d’automne, l’odeur de la terre après l’orage

Admire le travail de l’abeille, goûte son miel généreux

Alimente ta soupape aux milles petit rien et dans la tourmente tu auras moins mal

Cherche partout la beauté et tu retrouveras peut-être la sérénité

 

Adaptation d’un texte de Raymonde Duvergé

N'oublie pasN'oublie pas
N'oublie pasN'oublie pasN'oublie pas
N'oublie pasN'oublie pas

Publié dans ma vie, vie, reflexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article