Liviane

Publié le par nathalie-16

LivianeLiviane
Liviane

Dans ma vie, j'ai eu le privilège de te côtoyer,

 

 

Parler de rink hockey, c'est forcément parler de toi Liviane, je pourrais, écrire des lignes et des lignes, de nos diverses collaborations, des moments sérieux et des moments où le rire prenait le dessus.
Déjà au bateau, (notre table de chronométrage) et nos nombreuses feuilles de matchs remplies, nous en avons usé des stylos. Puis, tu nous refaisais chaque fois le match, avec une vision claire de ce qu'il fallait faire ou pas faire.
Il y a juste une chose que je n'ai jamais vraiment comprise, comment tu faisais pour remplir la feuille et refaire le monde avec Bruno et Manlio ! Moi j’avais besoin de me concentrer, mais pour toi, cela était tellement évident, et tu rendais chaque fois une copie parfaite.

 

 

Et puis il y a cette fameuse fois, où tu m’as demandé de prendre le PV lors de l'assemblée générale, j’ai dit :

 

- « Pourquoi pas ! »

 

Je me suis retrouvée embarquée pour plus de10 ans dans le club.

 

 

De l'organisation des tournois, ou des championnats d'Europe, en passant par le tournoi Marcante, tu étais toujours là, souvent dans l'ombre, mais efficace. Et tu étais incollable sur tout les dossiers, rien ne t'échappait.

 

Plus d'une fois en portant les couleurs du club et en marchant dans la rue, j'ai été interpelée par des inconnus qui me disaient :

 

- « Alors vous connaissez Liviane ? »

 

Même qu'une fois, j'ai été suivie par une voiture qui m'a bloqué la route, juste pour me demander de tes nouvelles, je ne me rappelle plus du nom de ce Monsieur, moi j'ai eu une peur bleue, du reste il s’en est rendu compte et il s’est excusé !!

 


J'ai repris ton poste de secrétaire, tu m'as coaché au début, afin de me montrer tous les rouages de notre sport. Puis j'ai pris mon envol, mais chaque fois que nos chemins se croisaient, tu prenais des nouvelles. Et même lors de notre dernière entrevue, il y a quelques jours, tu prenais des nouvelles de mes fils.

 


Au-delà du sport qui nous a liés, il y avait une femme extraordinaire, joyeuse, positive pleine de vie, qui avait toujours un mot pour encourager, qui allait de l'avant.

 

Tu nous as quittés, en laissant un vide.

 

 

A toi, Roger,
A vous Gilles, Gérald, Florian

 

 

 

Il restera de toi ce que tu as donné. Et ce que tu as donné, en d’autres fleurira. Il restera de toi ce que tu as offert entre les bras ouverts un matin au soleil.
Il restera de toi ce que tu as souffert, en d’autres revivra. . Il restera de toi une larme tombée, un sourire germé sur les yeux de ton cœur.
Il restera de toi ce que tu as semé, et ce que tu as semé, en d’autres germera. Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.
Par Simone V
eil

 

Liviane avec Madame BillharzLiviane avec Madame BillharzLiviane avec Madame Billharz

Liviane avec Madame Billharz

Publié dans vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article