Le choix

Publié le par nathalie-16

Le choixLe choixLe choix

Ce matin, je suis devant ma feuille blanche et je ne sais que dire qu’écrire. Trop de violence, trop de morts.

Alors je me perds dans mes pensées, ne voulant pas rajouter du texte pour du texte. Sur ma table, il y a ce livre : « J’ai toujours le choix… de Sophie Bieber (Editions LLB)

Machinalement je le prends, je l’ouvre, il me parle …

« Chaque jour la vie m’amène à faire des choix…

J’ai le choix d’ouvrir mon cœur…

Ouvrir mon cœur à la nouveauté, à la spontanéité et accepter de me laisser surprendre

Ouvrir mon cœur à l’autre, l’accepter tel qu’il est, là où il en est aujourd’hui…

Ouvrir mon cœur à Dieu afin de me laisser surprendre et émerveiller par sa délicatesse et sa compassion à l’œuvre dans mon quotidien, là où parfois je m’y attends le moins…

…ou de le fermer

M’isoler dans ma tour, portes et fenêtres hermétiquement closes. Y demeurer enfermé de peur d’être atteint par les circonstances trop douloureuses de la vie…

M’isoler dans ma tour d’ivoire afin que l’autre ne puisse pas m’approcher pour me blesser…

Rester confortablement installé dans mes habitudes et mes façons de voir Dieu sans chercher à le connaitre autrement, de peur d’être déstabilisé ou déçu…

Et finalement me retrouver dans une immense solitude !

Le choixLe choixLe choix

Oui, j’ai le choix, le choix de faire du bien, le choix de faire du mal, d’aimer, de haïr, de m’ouvrir, de me fermer.

Et de conclure :

« J’ai toujours le choix, de dire oui en ouvrant la porte à une vie abondante, riche en couleurs, en saveur et en multiples découvertes ou de dire non en restant sur le pas de la porte et en admirant ce qui s’ouvre à mon regard de l’autre côté sans oser y entrer tout de suite…

Alors moi, je choisis la vie, et je vais continuer à prier pour ces familles qui ont perdu un être cher.

Affectueusement

Le choixLe choixLe choix

Publié dans reflexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martine 17/11/2015 07:07

Très bon choix ma chère Nathalie !